the frontline

À fin de la Guerre de Corée, un bataillon coréen du sud lutte avec acharnement sur une colline à la frontière opérationnelle contre le Nord afin de capturer un point stratégique qui déterminerait la nouvelle frontière entre deux nations.

FILM COREEN (2011),
Durée 133 min

Genre : Drame, Guerre
Réalisé par Jang Hoon
Ecrit par Park Sang Yeon
Acteurs : Sin Ha Gyoon, Ko Soo, Ryoo Seung Soo,

Asia Ever : SITE WEB

APERÇU DE REVUE
Scénario
9
Jeu d'acteur
9
Musique
8
Emotion
9
Casting
9
Article précédentOde to My Father vostfr ddl 2014 film coréen
Prochain articleAttack On Titan: The Movie vostfr ddl 2015 film japonais

2 COMMENTAIRES

  1. La Corée prouve une nouvelle fois qu’il n’y a pas qu’Hollywood. Après des films de guerre comme frères de sang, Silmido, Far away ,etc… Ce film de guerre est une tuerie. Ps je trouve le cinéma coréen bien plus excitant que le ciné ricain.

  2. Critique de Jacen_Likes : Note Globale 9

    Amateur de film de guerre, j’étais assez curieux de voir comment les cinéastes coréens pouvaient traiter la guerre de Corée* (1950-1953) assez méconnue dans nos contrées. Si j’avais apprécié « Frères de Sang (2004) – 태극기 휘날리며 » de Kang Jae-gyu – 강제규, son côté très patriotique et symbolique étaient un peu trop pour moi. « The Front Line » me semble beaucoup plus mesuré, moins romantique.

    Le film se concentre sur le sort d’une poignée d’hommes à un moment précis de l’Histoire, un peu comme si on prenait un épisode ou deux de « The Pacific ». Si certaines scènes donnent dans les classiques du genre, le film ne sombre ni dans le pathos, ni dans le patriotisme exacerbé. Il parle si bien de la guerre qu’il est facile de transposer l’action à une autre guerre de l’histoire. Par exemple le film permet de faire facilement un parallèle entre le Verdun français de 1916 et le Aerok coréen de 1953. Dans les deux cas, des hommes ont été sacrifiés encore et encore pour un point stratégique sur une carte de général.

    Le film montre comment les combattants s’approprient les lieux qui ne cessent de changer de main, et comment peut naitre une certaine fraternité entre soldats de camps différents. Ne pensez pas pour autant que l’action est en reste. Jang Hoon a parfaitement su alterner les scènes de combats et les moments plus calmes, le sang de l’action et la tyrannie de l’attente au front.

    Visuellement, le film n’a rien à envier au Soldat Ryan. Les coréens nous prouvent, s’il le fallait encore, qu’ils savent produire des films à gros budget. La réalisation ne révolutionne rien, mais c’est très bien comme ça. Le jeu est lui aussi tout à fait correct et les personnages sont balisés. La musique soutien l’action comme il le faut. Enfin, le scénario, globalement prévisible, recèle toutefois de petites surprises qui permettent de relancer régulièrement le film.

    The Front Line (2012) – 고지전 n’est pas le film de l’année, mais c’est un bon film de guerre, avec un scénario fouillé mais sans longueurs inutiles, qui plaira aux amateurs du genre.

    *En quelques mots, la Corée a été colonisée par le Japon au début du XXéme siècle (1905) et n’a été libérée du joug japonais qu’à la fin de la seconde guerre mondiale. A l’instar de l’Allemagne Nazie, la Corée a été « libérée », au sud par les américains et au nord par les Russes. Les deux grandes puissances avaient passé un accord pour se partager la travail de désarmement, choisissant le 38éme parallèle comme ligne de démarcation. Au final, la Corée ne retrouvera jamais son intégrité et sera divisée en deux états à cause de la guerre froide entre USA et URSS.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment