the-target

SYNOPSIS
Un docteur dont la femme vient d’être kidnappée, se trouve pris au piège d’une spirale infernale… Accusé du meurtre d’un grand PDG, il va se battre pour sauver sa peau, ainsi que celle de sa femme qui est sur ​​le point d’accoucher…

INFORMATIONS :
Titre alternatif : 포인트 블랭크 (Pointeu Beulraengkeu) / Point Blank
Genre : Action, Suspense, Drame, Crime
Diffusion : 30 Avril 2014
Réalisation : Yun Hong-Seung
Casting : Otani Ryohei, Jin Goo, Lee Jin-Wook, Ryu Seung-Ryong, Yoo Joon-Sang, Jo Eun-Ji (1981), Jo Yeo-Jung, Kim Sung-Ryung, Kim Dae-Myung

Release Kerjesasia (Jesyan)

2 COMMENTAIRES

  1. Critique de Jacen_Likes 4/10

    Premières impressions :
    Alors que le cinéma américain aime à faire des remake de films japonais ou coréens, « The Target » est lui un remake du film français À bout portant (2010) de Fred Cavayé. Hélas cette adaptation a largement conservé les incohérences et facilités du film original si bien qu’on se demande pourquoi CJ Entertainment, la maison de production coréenne, avait jeté sont dévolu sur le film de Cavayé.

    En fait The Target est au thriller coréen ce que X-Men: Days of Future Past est au cinéma américain. Un produit bien réalisé mais complètement vide de sens et de génie. Le film n’a aucune identité visuelle, aucune scène novatrice, aucun personnage transcendant. Un produit marketé, lisse, avec moins d’ambition que le deux cent douzième épisode de PJ. Le scénario, très proche de l’original, nous plonge directement dans l’action et ne s’embarrasse pas trop du contexte. Des scènes de combats sympatôches s’enchainent alors sur un bon rythme tout en laissant de temps en temps quelques moments de calme censées amorcer une tension qui ne viendra jamais vraiment.

    Côté acteurs, on retrouve surtout des habitués aux seconds rôles. Ils font boulot mais n’apportent rien, archétypes d’acteurs interchangeables pour jouer des personnages sans intérêts. Seul Jin Goo, connu en ce moment pour jouer dans le drama très populaire (et d’une niaiserie sans borne) « Descendant of the sun », propose une prestation intéressante d’un jeune homme atteint de la maladie de Gilles de la Tourette. Pas de quoi se relever la nuit.

    Pour faire simple, The Target ne propose absolument rien de neuf et se contente d’une réalisation honnête. Bref, il a autant d’intérêt qu’un épisode de Julie Lescaut sans Mouss Diouf. C’est pas si mal pour éviter de se taper une soirée « Les experts « , mais seulement parce qu’on en a pas encore vu un épisode à Seoul…

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment