waru

SYNOPSIS
Himuro, un ancien caïd, a laissé sa vie de gangster de côté. Placé à la tête d’une école de Kendo par son père, Himuro est passé par la case prison où il rencontra Sarashina. Adopté par ce dernier, tous deux forment une organisation salement financée, sensée éradiquer toute forme de crapules. Et parmi cette crapule, certains ont placé une belle petite somme d’argent pour avoir la tête des deux hommes…

INFORMATIONS :
Réalisateur: Takashi Miike
Genre: Action, Drame
Pays: Japon
Durée: 84 mins
Année: 2006
Acteurs: Shô Aikawa, Hisao Maki, Nagare Hagiwara, Ryo Ishibashi

Release Lets-rookie

Spoiler Inside: Afficher le fichier NFOSelectShow

1fichier

Uptobox

6 COMMENTAIRES

  1. Takashi Miike ? Je prends, merci. Si vous ne connaissez pas Takashi Miike, faites attention, ce cinéaste japonais ne fait généralement pas dans la dentelle.

  2. C’est vrai qu’à coté de Ichi The Killer ou de Visitor Q, ce Waru est loiiiiiiiin derrière au niveau qualitatif. Piètre production, les combats mettant en scène Sarashina sont à la limite du ridicule, un scénario qui a du tenir sur un mouchoir de poche. Pendant une bonne partie du film, je n’ai pas reconnu sa patte. Au bout d’un moment, je me suis dit que j’avais à faire à un plutôt mauvais Takashi Kitano : un bourru yakuza quinquagénaire, de rares fulgurances humoristiques décalées. Les seuls instants où j’ai retrouvé sa touche sont les quelques scènes avec la femme au collier.

    • Salut. Miike est tellement productif que souvent, la qualité s’en ressent. Parmi ceux que j’ai vus, j’ai retenu comme beaucoup « Audition », « Visitor Q », « Ichi » (bien sûr !), « 13 Assassins », « Ace Attorney » (pas un chef d’oeuvre, mais correct, surtout grand public »), « Big Bang Love, Juvenile A » (une curiosité expérimentale), et l’excellent « Sun Scarred » (non licencié, et pourtant pas sur Asia-choc, sauf erreur) :-) –à éviter les piteux et inutiles « Crows Zero 1 & 2 »–

  3. Le soucis de Miike est surtout de ne plus savoir sur quel pied danser, entre métrages impersonnels pas vraiment bons(Crowz zero, Shields of Straw …) et films se rapprochant de ses réalisations antérieures mais assez fades (Lessons of The Devil entre autre), il n’est plus capable comme à une époque d’offrir des projets variés mais avec un véritable sens artistique, même s’il pond une ou deux séries B correctes de temps à autres.

    Il y a également Demon Pond qui n’est pas traduit, à voir aussi.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment